Union des Droites pour Morières

Notre équipe pour qui l'intérêt général compte plus qu'une appartenance politique, est ouverte, riche de ses différences, disponible et à l'écoute de chacun. Ce que notre équipe défend, c'est une volonté de gérer au mieux les intérêts de nos concitoyens.

« Tout peut, ici, être dit, même s’il n’est pas interdit d’être argumenté et pertinent. La seule condition posée est de respecter les règles élémentaires de la civilité : les propos injurieux ou outranciers sont évidemment à proscrire »
Un modérateur y veille.
Bienvenue !


mercredi 15 janvier 2014

Réunion publique le 17 janvier 2014 à 19h00




 
 
 
A cette réunion publique nous comptons, en particulier, sur la présence des responsables des associations Moriéroises, afin de partager avec eux : leurs attentes, leurs souhaits, leurs difficultés éventuelles et leurs projets afin d'enrichir la vie associative de notre Cité.

Nous comptons sur vous.

Grégoire Souque et son équipe

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Monsieur, ayant assiste à votre réunion hier soir, vous semblez volontaire, mais vous nétes pas une équipe, car hormis les 3 personnes qui vous entourent, il n y a aucune proposition, vos critiques sont peu être solides, mais pour cela il faut du concret et force de proposition, j'attends de voir l'autre equipe qui se présente aux suffrages pour me déterminer. Merci pour votre réponse a mes dernières questions.
Payet Josian

Patrick DUVAL a dit…

Passionnante réunion!!!
1er sujet: la vie associative à Morières: 113 assos, dans une ville de 7900 habitants: joli score, et Grégoire Souque a bien l'intention de soutenir EFFECTIVEMENT, CONCRETEMENT, ces assos qui agissent pour le bien-être général; quand on sait le peu de moyens dont disposent les présidents d'assos, qui consacrent leur temps, leurs argent, souvent, leur énergie, à faire fonctionner ces assos contre vents et marées, on ne peut qu'être d'accord.
Pour autant, il faut, à mon sens, être aussi vigilant, et savoir faire le tri entre les assos vraiment actives, et les virtuelles, n'existant sur le papier, qui mobilisent une partie des moyens qui manquent aux associations réelles.
2ème sujet: la culture, et particulièrement une certaine forme de culture: élitiste, politiquement orientée, et servant quelques intérêts particuliers, tout en prétendant servir l'intérêt général: la Scène nationale de Cavaillon en est un bon exemple, avec 14000 euros de subventions de la municipalité de Morières chaque année, pour quelques spectacles dont l'intérêt est plus que discutable; je vous l'accorde, chacun(e) de nous a sa propre vision de l'art, mais certaines productions font quand-même l'unanimité contre elles... Pour moi, une daube, c'est une daube, quelque soit l'habillage et le nom qu'on lui donne.
Toujours dans la culture, et là, le parent d'élève comme le contribuable a de quoi avoir un coup de sang: la réforme Peillon.
Pour faire concret: sur Morières: 760 enfants scolarisés
Pour chaque enfant, l'état, collectivités locales, CAF, etc nous donneront au mieux 50 euros par enfant, sur deux ans, soit 38000 euros par an.
En étant très optimiste, il faudra recruter 20 animateurs sur 24h/mois (plus probablement 40 animateurs) payés au SMIC, soit au mieux 84000 euros. La différence, toujours de façon très optimiste, sera de 46000 euros/an
A votre avis, qui va payer?????? et ça, seulement les deux premières années; alors oui, ça va faire mal, niveau impôts locaux....Et pas question de renacler, ou
la municipalité socialiste, fervente supporter de Mr Peillon, va nous mettre la honte: " comment, vous ne voulez pas payer, alors que c'est pour le bien de vos enfants???? ahhh, les mauvais parents, ahhh les ingrats!!!!"
Comme d'autres parents ayant des enfants scolarisés à Morières, je souligne que l'apprentissage du piano, du cheval, du théatre, de la philatélie, la pratique d'un sport, ou le comptage des limaces sur les feuilles de laitues du jardin communal, c'est bien: mais apprendre à nos enfants à lire, écrire et compter correctement avant d'entrer au collège, c'est mieux, beaucoup mieux!!! mais il semble que la culture générale ne fasse pas recette à gauche; on y préfère une culture intimiste, plus destinée à réduire le chômage en embauchant des jeunes animateurs désoeuvrés qu'à donner à nos enfants les outils indispensables pour s'insérer dans une société ou la course aux emplois va devenir de plus en plus rude.
Cette réforme n'est pas faite pour le bien de nos enfants, non, certainement pas; mais Mr Peillon aura sa place dans le dictionnaire des hommes politiques célèbres, avec sa réforme.
Dommage qu'il n'y aie pas dans le dictionnaire en question une section dédiée à l'incompétence et au dogmatisme; Mr Peillon y figurerait en bonne place, avec quelques élus locaux que nous connaissons tous.
Pas de doute, on en apprend des belles au cours de ces réunions de l'Union Des Droites, et les prochaines vont être tout aussi passionnantes: l'insécurité sur Morières, la fiscalité locale et la dette de Morières (là, venez avec votre boîte de tranquillisants ou c'est le "nervous breakdown garanti...), l'urbanisme, le commerce local...
L'équipe municipale socialiste est d'ailleurs cordialement conviée aux débats, juste pour voir comment elle va tenter de nous convaincre d'accepter l'inacceptable.

MORIERES 2014 a dit…

M. PAYET Josian, Bonjour,

Nous vous remercions pour l'intérêt que vous nous portez.
Vous étiez à notre réunion publique de vendredi dernier et je regrette de n'avoir pu vous saluer et échanger avec vous sur les questions que vous vous posez à juste titre.
Sur votre remarque concernant notre équipe, je voudrais vous préciser qu'il n'y a pas que 3 personnes qui m'entourent, loin s'en faut !
Comme vous avez dû le constater, il y a eu au cours de cette réunion 6 intervenants qui se sont exprimés et qui ont répondu aux questions de la salle. C'était une partie de notre équipe, ceux plus particulièrement concernés par les thèmes de la soirée et quelques autres de nos membres étaient présents ce soir là.
Je me permets de vous renvoyer à notre tract publié sur ce blog le 9 janvier et où figure une partie de cette équipe.
Je peux donc vous confirmer avec plaisir que notre équipe est d'ores et déjà pratiquement au complet et que de nombreux sympathisants nous soutiennent. J'espère d'ailleurs que vous en ferez partie bientôt !

Je vous confirme que nos propositions concrètes seront présentées au public en mars lorsque nous dévoilerons notre programme électoral.
Vous devez comprendre que nous nous devons d'observer, pour le moment, une certaine discrétion car nos opposants, peut-être à court d'idées, seraient bien intéressés de connaître les nôtres ! Sachez que l'essentiel de notre programme est déjà défini, il comporte des projets réalistes, concrets et adaptés pour affronter la situation de crise dans laquelle la majorité sortante a placé notre Commune.

J'espère que vous aurez en effet l'occasion d'aller voir l'autre équipe pour vous déterminer lorsque vous aurez pu apprécier le sérieux, le dynamisme et les compétences de chacune d'elles à travers les personnes qui les composent.

En attendant je vous invite à nous retrouver lors de nos prochaines réunions publiques où vous aurez le loisir de mieux nous connaître et de nous soumettre vos préoccupations pour que nous puissions en débattre.

Bien cordialement
Grégoire SOUQUE et son équipe

Anonyme a dit…

Monsieur merci pour vos réponses, j'attends de voir et d'ecouter l'autre liste de Morieres avenir pour me décider, savez vous quand ils présenteront leur equipe et leur programme car ne filtre sauf peut être qu'une femme serait candidate a la place de Mr Bu, enfin d'après les dires du marché de ce jour, d'ailler nous nous sommes croisés.

MORIERES 2014 a dit…

Monsieur Payet bonjour,,

Je constate que vous êtes un lecteur assidu de notre blog et je m’en réjouis.
Concernant la programmation des réunions des autres candidats, vous comprendrez que nous ne sommes pas tenus au courant de leurs actions ce qui est logique, mais vous pouvez les questionner à ce sujet, quand à la femme candidate, méfions-nous des rumeurs qui vont et viennent, mais après tout pourquoi pas, cela mettrait du piment dans la campagne.
Il est regrettable que nous n’ayons pu échanger sur le marché, c’est le but de ma présence sur ce lieu convivial, n’hésitez pas à vous présenter, nous serions ravi avec mon équipe de répondre à vos questions.
Bien cordialement
Grégoire Souque